ADDIE : UN MODÈLE MOOC COMPATIBLE?

D’après le modèle ADDIE (1980, Florida State University) tout projet de réalisation de formation nécessite de passer au travers de cinq grandes étapes. Analyse, conception, développement, mise en œuvre et évaluation. En 2011, Beatrice Ghirardini pour les besoins de l’Union Européenne, a développé un guide méthodologique pour le développement de cours e-learning où elle s’est prêté avec beaucoup de succès à réaliser le transfert de ce modèle à la formation à distance.Addie1

Avec l’équipe d’ULB Podcast nous avons relevé le défi de mettre ce modèle au diapason des MOOC en reformulant leurs projets en cours sur base de ce modèle. Pour nous aider à la tache nous avons adapté le guide proposé par B. Ghirardini en un jeu de cartes (disponible ici) à placer sur la ligne du temps de nos projets en cours à l’image d’un diagramme de GANTT. Diagramme que nous réalisons régulièrement mais cette fois-ci en nous limitant aux cinq tâches représentant les étapes d’ADDIE. Si le modèle parle d’étapes séparées, il nous est rapidement apparu que dans des équipes telles que la nôtre, où la communication prime avant tout, il est nécessaire d’avoir des moments de réflexion en parallèle, voir même en spirale, ou l’information est pensée, repensée, construite, déconstruite, reconstruite et évaluée par les équipes de travail. Concevoir un MOOC nécessite à chaque instant de penser aux compétences de chacun. Les experts matières, les conseillers pédagogiques et les technologues, à l’image du modèle TPACK (Mishra et Khoeler, 2007) s’imbriquent afin de trouver dans leur intersection le meilleur des scénarios.TPACK-new

Lors de l’activité, quelques rares fiches sont restées sur le côté, un grand nombre se sont vues utilisées par l’ensemble des groupes et d’autres ont permis de mettre en avant l’importance du travail des conseillers technopédagogiques que nous sommes. Tout en construisant de nouvelles fiches absentes du modèle initial, tel que l’analyse de l’expertise issue d’autres MOOC, nous constatons que les grandes lignes (les 5 étapes) peuvent se réutiliser pour chaque projet, mais que les contenus fournis par les experts matières, mixés avec nos connaissances technopédagogiques, nous emmènent dans des méthodes et des outils différents résultants de nos analyses des besoins , des pré-compétences du public visé et de notre expérience, et ce pour chaque nouveau projet. Rien ne ressemble et ne diffère plus d’un MOOC qu’un autre MOOC même basés sur le même modèle ADDIE. Et lorsque que l’on se projette dans le modèle BECOMERIOR (2005, Leclercq) et que l’on ajoute à ce travail la régulation il devient évident qu’un même MOOC diffère d’une version à l’autre et ne cesse de s’améliorer lui aussi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s